I, Philip, un film en 360°sur Philip K. Dick

Un réalisateur français se met dans la tête du romancier de SF Philip K. Dick exploitant tout le potentiel poétique de la réalité virtuelle.

La genèse de cet étrange film, I, Philip (2016, 14 mn) remonte à dix ans, lors d’un vol entre Dallas et San Francisco. A bord, un personnage atypique, David Hanson, ingénieur en robotique et artiste. A l’escale de Las Vegas, il oublie dans le coffre à bagage de l’avion un petite valise avec une tête dedans, la tête de Philip K. Dick. Une reproduction en latex pour recouvrir un robot, en fait. La tête arrivera bien à destination, dans le comté d’Orange. Mais on ne la retrouvera jamais. Si bien que David Hanson n’a pas pu montrer à Google, comme c’était son intention, le robot-clone de Philip K. Dick qu’il venait de terminer, ce robot, qu’il a surnommé Phil.

Où est parti Phil ? Cette disparition ressemble précisément à un roman de Philip K. Dick. Car le romancier de SF des années 50 et 60, qui a imaginé des robots infiltrés dans la société des humains, plus intelligents et plus impénétrables qu’eux, inspirant les films culte "Blade Runner" et "Total Recall", habitait le comté d’Orange jusqu’à sa mort en 1982… A-t-il été volé ? S’est-il échappé ? - et décidé de rentrer chez lui ? 

A partir de cette anecdote le réalisateur Pierre Zandowicz a imaginé son film et fait de Phil son personnage principal. La tête moulée sur le vrai Philip K. Dick est articulée, ses lèvres bougent pour répondre aux questions comme le ferait Philip K. Dick. David Hanson a fait appel à la pointe de la robotique et assemblé une base avec les propres mots et expressions utilisés par PKD dans ses livres et ses interviews et a réussi à les articuler en discours KDickien. Une incroyable tentative pour assembler l’univers mental d’un humain.

I, Philip imagine plusieurs rencontres avec Phil : avec des étudiants, des journalistes, et, surtout, ses premiers mots à David Hanson, son créateur. 

Visible avec un casque de réalité virtuelle ou en mode panoramique avec une tablette, ce film ressemble à un voyage initiatique. Il nous fait, au sens propre, rentrer dans la tête de Philip K. Dick. Un pari fou. Une brèche entr’ouverte dans l’imagination. 

Producteur du film, Arte a aussi cherché du côté du jeu vidéo une voie pour explorer l’imaginaire KDickien. "Californium" est un mini-jeu de 4 épisodes, psychédélique en diable, à télécharger sur son ordinateur. Au graphisme très réussi, s’ajoute une matière littéraire, biographique, historique particulièrement riche, même si la jouabilité (il faut cliquer sur des logo qui flashent par intermittence) demeure limitée. Une oeuvre, là encore, innovante.
 

I, PHILIP
http://creative.arte.tv/fr/episode/i-philip

interview de Pierre Zandrowicz
https://www.youtube.com/watch?v=Iqanug_aMfA

CALIFORNIUM
http://californium.arte.tv/fr/#/episodes
making of :
http://creative.arte.tv/fr/episode/making-californium-13-jouer-avec-la-realite

Excellente biographie de Philip K. Dick :
Je suis vivant, vous êtes morts de Emmanuel Carrère, Seuil

Tête de l’androïde Phil
credit photo : Eric Matthews


Partagez avec Facebook

Le 21 juin 2016

galerie photos
paris01.jpg
Pub

AccueilActualitéCultureInterviewGalerie photosÉditoQui sommes-nous?
Copyright © 2004-2008 lemagazine.info | tous droits réservés | Designé & Développé par Ilich Chamorro

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0