La Relation du Groenland, d’Isaac Lapeyrère

A l’heure où les étendues neigeuses du Groenland virent au noir et fondent presque à l’œil nu, les éditions Anacharsis, fidèles à leur esprit audacieux et exigeant, publient La Relation du Groenland. Un étonnant récit daté du XVIIème siècle, consacré à l’une des terres les plus hostiles de la planète, rédigé par Isaac Lapeyrère, aventurier et esprit libre de son temps.

Depuis l’éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010, les sonorités scandinaves seraient presque devenues familières à nos oreilles latines. Voilà pourquoi vous ne craindrez pas d’aborder aux vocables Himmelradsfield, Kjetilsfjorf et autres Hrafnsfjord, sésames pour pénétrer dans la caverne d’Ali Baba de cette riche Relation du Groenland.

Isaac Lapeyrère (1596-1676) fut tour à tour voyageur, diplomate au Danemark et bibliothécaire. Un véritable érudit, « grand liseur et grand amateur de singularités », qui donna à appréhender à ses contemporains le Grand Nord, alors bien mal connu. Sa Relation du Groenland fut ainsi considérée jusqu’à la Révolution comme une référence sur le sujet. Elle raconte dans une première partie l’histoire de la colonisation du « Pays vert » par les Scandinaves, jusqu’à la fin du XIVème siècle, avant la disparition du Groenland des annales de l’histoire occidentale. Car alors, les rois de Norvège ne considérèrent plus cette colonie comme prioritaire. La seconde partie du récit traite des expéditions relancées ultérieurement par les royaumes du Danemark et d’Angleterre, dès le XVIème siècle, pour reprendre contact avec cette terre oubliée.

Entre chronique et récit admiratif

Si La Relation du Groenland se présente comme un récit savant, elle appartient également à la littérature de voyage et de divertissement, par la multitude des sujets traités. Et si les notions géographiques le disputent à l’histoire et à l’ethnologie, les splendeurs de cette terre mystérieuse n’en préoccupent pas moins au premier chef son auteur.

Au fil des pages, on croisera Eirik le Rouge, le premier colon de ces terres australes, des aurores boréales et des crépuscules perpétuels, des unicornes et des aimants du fond des mers, une longue dynastie de rois danois, sans compter des expéditions nombreuses et prodigieusement mouvementées. « La distance qu’il y a de nos mers à ces mers glacées, l’incertitude de les rencontrer fondues, les grands orages qui se forment dessus ces eaux, l’inexpérience des routes, les déserts que l’on y trouve » : voilà bien des obstacles pour atteindre ce territoire inhospitalier.

Au temps des colonies, on arrachait aussi des Eskimos à leur pays pour les exhiber en terre danoise, d’où ils parvenaient parfois à fuir en canoë, quitte à mourir noyés. Dans le pire des cas, ils mouraient de mélancolie et de regret, « en adorant le soleil levant ».

Un goût d’Histoire

Cet étonnant récit nous permet de respirer un air du XVIIème siècle, qui émeut et suscite notre curiosité : voir les hommes d’autrefois poursuivre une vaste enquête, en puisant dans les ressources intellectuelles connues de leur époque, nous place d’office en témoins de l’Histoire en train de s’écrire.

L’introduction pleine d’à propos de l’éditeur Frantz Olivié relie le texte de Lapeyrère aux chamboulements économiques du XXIème siècle. Quant à la postface éclairée de l’archiviste-paléographe Fabienne Queyroux, elle rappelle le singulier destin de l’auteur, les controverses de son temps et la fortune de son texte. Ces deux écrits avisés servent d’écrin contemporain à ce récit éclectique, qui ravira tous les passionnés de raretés littéraires, équivalents de papier des chambres des merveilles et cabinets de curiosités.

 

 

Le Groenland retrouvé : La Relation du Groenland, d’Isaac Lapeyrère, texte établi par Fabienne Queyroux – Editions Anacharsis, 2014


Partagez avec Facebook

Le 5 novembre 2014

galerie photos
paris01.jpg
Pub

AccueilActualitéCultureInterviewGalerie photosÉditoQui sommes-nous?
Copyright © 2004-2008 lemagazine.info | tous droits réservés | Designé & Développé par Ilich Chamorro

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0