Le roman du siècle en 3D

La mise en scène des Particules Élémentaires de Houellebecq par Julien Gosselin met à jour un monument.

C’est une brève histoire familiale, des Trente Glorieuses à mai 68, la vie de deux demi-frères, Bruno et Michel, nés de parents soixante-huitards et absents. L’un grandit à Marseille, obsédé par les filles et son propre plaisir, solitaire et humilié ; l’autre est chercheur au CNRS, un ponte du clonage, privé de tout désir. Aucun des deux ne rencontrera l’amour - le premier ne pense qu’à consommer, l’autre est trop introverti.

Des mots et des maux

Sur scène, micro en main, ils se renvoient leurs mots (et leurs maux) dans un ping-pong verbal ultra-frontal ; deux drames qui s’entrecroisent, comme deux faces d’une même médaille. Du théâtre-récit assumé où la langue houellebecquienne prend tout son envol.

Pas de moment creux dans ces 3h40 de spectacle, le matériau est riche, les errements cruels. Le metteur en scène Julien Gosselin a mis de côté un tiers du roman. Mais la fresque garde toute son amplitude (années 60, 70, 1998 et 2076).

Galerie d’humains

Et, avec un fond de scène réservé à la vidéo, des musiciens live et des stroboscopes, elle prend une autre dimension. Les deux frères se débattent au milieu d’une galerie d’humains tout autant incapables de s’aimer, de vivre ou de procréer. Et c’est tragique. La société consumériste est tragique. Et "le bonheur est effroyable".

Montage cut, juxtaposition de modes d’écritures, maitrise du plateau, ne vous étonnez pas de prendre en pleine face le suicide de Michel et la folie de Bruno. Vous voilà prévenus.

Comme un drône qui décollerait au-dessus de la scène, on prend conscience des ramifications du roman, de la richesse des personnages secondaires. L’horizon de cette fresque est sans issue. La maison est « d’un blanc impitoyable ».

Exit la séquence de coït à poil, présente à la création à Avignon, ingrédient indispensable d’un spectacle qui va faire le buzz. Dans les ors du théâtre de l’Odéon, c’est effectivement dispensable. Le projet est suffisamment ambitieux : raconter la fin de l’être humain sous sa forme actuelle.


Les Particules élémentaires
Adaptation de Julien Gosselin
d’après Les Particules élémentaires de Michel Houellebecq
mise en scène Julien Gosselin
Du mer. 20/12/17 au jeu. 21/12/17 au Phénix, Scène Nationale de Valenciennes Tel. +33 (0)3 27 32 32 32


Partagez avec Facebook

Le 29 octobre

galerie photos
paris01.jpg
Pub

AccueilActualitéCultureInterviewGalerie photosÉditoQui sommes-nous?
Copyright © 2004-2008 lemagazine.info | tous droits réservés | Designé & Développé par Ilich Chamorro

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0