Yemen : Le parlement européen réclame un embargo sur les ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Gravement préoccupés par la détérioration de la situation humanitaire au Yémen, les eurodéputés ont adopté le 25 février dernier une résolution invitant les parties belligérantes à respecter un accord de cessez- le-feu pour permettre à l’aide d’urgence d’atteindre le peuple yéménite. Ils ont aussi appelé la chef de la diplomatie de l’Union européenne, Federica Mogherini à lancer une initiative visant à imposer un embargo sur les armes de l’UE vendues à l’Arabie saoudite.


DR

Trop longtemps ignoré par la communauté internationale, ce conflit résultant de l’échec des gouvernements successifs à répondre aux aspirations des diverses composantes du peuple yéménite, à la démocratie, à la stabilité et à la sécurité, a conduit à la crise actuelle. Depuis le début du conflit près de 6000 personnes, dont environ la moitié de civils, auraient trouvé la mort. On dénombre aussi 28 208 blessés. Selon l’Aperçu des besoins humanitaires 2016, 21,2 millions de personnes, soit 82% de la population yéménite, nécessiterait une aide humanitaire sous une forme ou sous une autre. Près de 2,1 millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire dont plus de 1,3 million d’enfants souffrant de malnutrition sévère.
 
Le Yémen : une situation humanitaire alarmante
 
En outre, selon l’ONG Save the Children, les hôpitaux ont été fermés ou sévèrement touchés par les combats ou la pénurie de carburant dans au moins 18 des 22 provinces du pays. Par ailleurs 153 dispensaires fournissant des aliments à plus de 450 000 enfants en danger ont aussi été fermés. De même, 158 cliniques ambulatoires dispensant des soins essentiels à près d’un demi-million d’enfants âgés de moins de cinq ans, ont également fermé.
De plus, selon l’Unicef, le conflit au Yémen a eu une incidence grave sur l’accès des enfants à l’éducation. Près de deux millions d’enfants sont ainsi laissés pour compte en raison de la fermeture de 3 584 écoles soit une école sur quatre.
 
Cessez-le-feu violé
 
Le cessez-le-feu du 15 décembre 2015 a maintes fois été violé et les pourparlers menés par les belligérants en Suisse en décembre dernier n’ont débouché sur aucune avancée majeure sur la voie de la résolution de ce conflit. Les négociations de paix sous l’égide des Nations Unies qui devaient reprendre le 14 janvier sous la houlette de l’envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, ont été reportées en raison de la poursuite des violences.
 
Depuis le début 2015, les forces fidèles au président Abd- Rabbuh Mansour al -Hadi se battent contre les rebelles chiites appelés Houthis. En mars, une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite a répondu à l’appel à l’aide de M. Hadi en lançant des frappes sur des cibles Houthis. La coalition comprend cinq Etats arabes du Golfe, la Jordanie, l’Egypte, le Maroc, le Soudan et elle est soutenue par les Etats Unis et le Royaume-Uni.
 
Embargo sur les ventes d’armes européennes à l’Arabie saoudite
 
La résolution adoptée ce 25 février par les eurodéputés reconnaît que l’Arabie saoudite et l’Iran jouent un rôle dans le règlement de la crise au Yémen. Cependant, elle exprime aussi de graves préoccupations concernant les frappes aériennes et le blocus naval de la coalition menée par l’Arabie Saoudite qui ont conduit à des milliers de morts. Dans ce contexte, le Parlement européen demande de mettre immédiatement un terme à la vente d’armes en provenance de l’UE destinées à l’Arabie saoudite. 
 
En 2008, les Etats membres de l’UE avaient adopté la position commune 2008/944/PESC par laquelle il s’étaient engagés à ne plus vendre d’armes aux pays qui menaceraient la stabilité régionale ou qui commettraient des violations graves du droit humanitaire international. « Malgré cela », observent les députés du groupe des Verts/ALE, Eva Joly et Pascal Durand, « la France, la Grande Bretagne, l’Italie et l’Allemagne continuent de vendre plusieurs dizaines de millions d’euros d’armes chaque année à Riyad. » 
 
« C’est une honte de vouloir défendre à tout prix l’industrie de l’armement alors que la vie de milliers d’innocents est en jeu » estiment encore les deux députés verts en rappelant que sont ciblés hôpitaux, écoles et bâtiments publics et même les organisations humanitaires internationales telles que Médecins Sans Frontières (MSF).
 
Suite à ce vote historique au Parlement européen, c’est désormais à la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Frederica Mogherini de lancer une initiative pour que l’Union européenne impose un embargo sur les ventes d’armes à l’Arabie saoudite. 
 
A l’instar de la Suède qui a eu le courage de mettre fin à sa coopération militaire avec l’Arabie saoudite au nom du respect des droits humains, l’Union européenne ne doit-elle pas mettre tout en œuvre afin de faire respecter sa position commune de 2008 et le Traité de l’ONU sur le commerce des armes(TCA) ?

 


Partagez avec Facebook

Le 5 mars 2016

galerie photos
paris01.jpg
articles les plus lus
Pub

AccueilActualitéCultureInterviewGalerie photosÉditoQui sommes-nous?
Copyright © 2004-2008 lemagazine.info | tous droits réservés | Designé & Développé par Ilich Chamorro

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0